Samedi 10 novembre 2018, dédicaces au Leclerc de Lure (70) - Du 16 au 18 novembre, participation à « Talents et Saveurs », à Micropolis, Besançon - Samedi 24 novembre, dédicaces au Super U de Salins-les-Bains (39) - Samedi 1er décembre, dédicaces au Cultura de Besançon (25) - Vendredi 7 décembre 2018 dédicaces à la librairie les Sandales d’Empédocle, à Besançon (25) - Samedi 8 décembre, dédicaces au Super U de Bans (39) - Samedi 15 décembre, dédicaces à la librairie Forum de Besançon (25) - Dimanche 16 décembre, participation à Noël Givré à Belfort (90)

Jean Louis CLADE - MAISONS PAYSANNES DE FRANCHE-COMTÉ - LE JURAMAISONS PAYSANNES DE FRANCHE-COMTÉ - LE JURA

 

Collaborateurs : S. Reverchon, J. Lacoste
Éditeur : Serge Reverchon
Prix : ÉPUISÉ
Nombre de pages : 149 pages
Année : 2005

Le mot de l'éditeur : La région Franche-Comté recèle bien des trésors patrimoniaux reconnus : des paysages magnifiques et divers, des cités de caractère, une architecture religieuse remarquable, des monuments industriels, administratifs et militaires splendides, des châteaux et autres imposantes demeures…

 

... Mais il existe aussi un patrimoine peu identifié, et pourtant très présent, témoin de la vie de la plupart de nos aïeux, ce sont les maisons paysannes. Modestes ou imposantes, elles reflètent les conditions laborieuses de ceux qui cultivaient et  vivaient la terre au rythme des ans et des saisons. Il s’agit pour la plupart de maisons construites au 18e et 19e siècles.
…………
Le propos de [cet ouvrage] est de mettre en évidence ce patrimoine méconnu, de rendre hommage à ceux qui l’ont édifié et de sensibiliser les lecteurs à la préservation et au respect de cet habitat.
[Cet ouvrage] vise donc un large public, sans pour autant concéder à la qualité du contenu et de l’impression. Soucieux d’assurer cette cohérence, j’ai confié la rédaction à Jean-Louis Clade, la réalisation des dessins à Jacques Lacoste, les préfaces à Claude Royer et Pierre Bourgin et la relecture technique à ces derniers. Je me suis réservé la photographie, l’étude sur le terrain, la conception, la mise en page et le pilotage du projet.

Serge Reverchon

 

Visitez le site internet de Jacques Lacoste : http://www.amagalerie.com/j.lacoste

 


Avant-Propos (extraits)

La maison paysanne a ceci d'original qu'elle constitue à la fois un logis pour la famille et un atelier pour l'agriculteur, un lieu de vie et un espace de travail. Elle est le reflet des techniques et de l'économie agricoles, de la structure familiale et des relations sociales, des coutumes et des sentiments esthétiques. En cela, elle est un reflet aux multiples facettes du terroir dans lequel elle est construite et qu'elle sert à exploiter.

L'extrême diversité des terroirs d'un pays comme la France -sans équivalent ailleurs en Europe-, fruit de la diversité de sa géologie, de ses reliefs, de ses climats, de ses sols (résultats de plusieurs siècles de pratiques agro-pastorales) a eu pour conséquence des variations innombrables dans l'implantation, la forme, l'aspect extérieur et l'aménagement intérieur des maisons rurales. Ce n'est pas le moindre charme de nos campagnes que de pouvoir s'y promener en changeant de paysage, y compris de paysage bâti, chaque fois qu'on passe d'un canton à un autre. Parmi les facteurs qui influent sur l'organisation de la maison paysanne -et par suite sur ses formes- les plus déterminants sont les fonctions de la maison. Fonctions liées à l'économie agricole, et plus précisément au type de production : grande culture céréalière, viticulture, polyculture, élevage ovin, bovin, à finalité laitière ou non, etc.
C'est ainsi qu'en établissant il y a quelques années une classification des maisons rurales pour le volume Franche-Comté du Corpus d'architecture rurale traditionnelle, j'ai distingué dans notre région trois grands types de maisons, en prenant comme critère de différenciation leur fonction principale: la maison agricole, c'est-à-dire de polyculture, la maison vigneronne des régions à dominante viticole, la maison pastorale des zones plus montagneuses davantage tournées vers l'exploitation de l'herbe et l'élevage..
Il va de soi que ces trois grands types, repris dans les pages qui suivent par Jean-Louis Clade pour la clarté de l'exposé, sont des modèles abstraits, élaborés pour servir de guide à l'analyse scientifique des faits d'habitat. Par delà ce cadre de présentation, le présent ouvrage, et c'est l'un de ses mérites, montre, par le texte et par l'image, les multiples formes concrètes que prennent ces modèles de maisons paysannes dans le Jura.

Claude Royer
CNRS
Président de l'AFMA - Association française des musées d'agriculture et du patrimoine rural


Préface (extraits)

... dès le milieu du XIXe siècle, l'exode rural déjà menace ce patrimoine ; des fermes sont abandonnées. Un phénomène que géographes et conservateurs de musées prennent en compte bien tardivement puisqu'il faut attendre 1965 pour que, dans la revue Arts et Traditions populaires, Georges-Henri Rivière intervienne auprès des pouvoirs publics pour tenter de sauver les éléments qui ont constitué la richesse de la civilisation des travailleurs de la terre, les maisons. La solution ? «Faire un choix d'échantillons caractéristiques de l'habitation traditionnelle pour préserver et mettre en valeur de tels biens culturels : réaliser une collection de maisons appelée, musée de plein air ».
Vaste projet déjà évoqué en 1957 lors d'un colloque réuni au Danemark. En Franche-Comté, l'abbé Jean Garneret,  fonde l'association Folklore comtois dont l'objectif est précisément la sauvegarde du patrimoine rural. Grâce à la volonté de  l'abbé qui donne l'exemple, avec ma collaboration,  des chercheurs se mettent à l'ouvrage qui étudient les maisons paysannes et collectent outils et matériaux. Les enquêteurs observent, photographient dessinent, interrogent.
En 1983, forte de ces travaux, l'association Folklore comtois décide d'ouvrir un musée de plein-air à Nancray et m'en confie la direction. La diversité de l'habitat comtois ne rend pas la tâche aisée. Chaque secteur géographique doit être représenté, expliqué. Et puis, déplacer une maison n'est pas une mince affaire. Pourtant Folklore comtois, sous mon impulsion, a relevé cet incroyable défit.
Or, le Jura se révèle être le parent pauvre de ce musée, du moins pour le moment. Ce livre consacré aux maisons paysannes de ce département comble en quelque sorte cette lacune. Il n'a pas la prétention de fournir une étude exhaustive de l'habitat jurassien. Simplement, il veut nous présenter ces maisons d'autrefois, outils de travail et lieu de vie de générations de paysans, dans leur environnement en mêlant avec harmonie, pour le plaisir des yeux et des sens, photos, dessins et texte. Une autre façon de témoigner et de préserver ce patrimoine

Pierre Bourgin
Conservateur honoraire du Musée de Nancray
Président de l'Association Folklore comtois

 

Jean Louis CLADE - MAISONS PAYSANNES DE FRANCHE-COMTÉ - LE JURA

Jean Louis CLADE - MAISONS PAYSANNES DE FRANCHE-COMTÉ - LE JURA

 

Retour à la liste