Samedi 10 novembre 2018, dédicaces au Leclerc de Lure (70) - Du 16 au 18 novembre, participation à « Talents et Saveurs », à Micropolis, Besançon - Samedi 24 novembre, dédicaces au Super U de Salins-les-Bains (39) - Samedi 1er décembre, dédicaces au Cultura de Besançon (25) - Vendredi 7 décembre 2018 dédicaces à la librairie les Sandales d’Empédocle, à Besançon (25) - Samedi 8 décembre, dédicaces au Super U de Bans (39) - Samedi 15 décembre, dédicaces à la librairie Forum de Besançon (25) - Dimanche 16 décembre, participation à Noël Givré à Belfort (90)

Jean Louis CLADE - UN PAYS ET DES HOMMESUN PAYS ET DES HOMMES

 

Collaborateur : Bernard GANTNER
Éditeur : Cêtre
Prix : ÉPUISÉ
Nombre de pages : 96 pages
Année : 2004

 

Le mot de l'auteur : Bernard Gantner peint la campagne comtoise, en toute saison : ses maisons et ses villages, ses jardins et ses vergers, ses prés et ses champs, ses forêts et ses eaux courantes ou dormantes. Paysages paisibles noyés dans une profusion de verdure ou endormis sous la neige, dans la profondeur des taillis où sommeille le mystère : tout semble immobilité, dans l'attente.

 

La cloche brise soudain le silence. Des cris d'enfants envahissent l'espace, un cheval hennit, un tracteur vrombit. La campagne s'anime alors. Jean-Louis Clade évoque le labeur des hommes de la terre, celui du paysan et des artisans du fer et du bois, mais aussi celui de l'épicier et du boulanger, et les petits métiers. L'époque ? Celle de la grande mutation, quand, insidieuse, la mécanique supplée le geste, quand le moteur chasse le cheval ... entre 1900 et 1950, un demi-siècle qui a changé un monde.

 

Jean Louis CLADE - UN PAYS ET DES HOMMES

 

Des romanichels, des camps volants, traversent parfois les villages dans leur roulotte délabrée, assemblage de planches peintes, toit de tôle, fenêtres sans carreau où pendent des rideaux sales et troués. L'homme conduit par la bride une pauvre haridelle. La femme et les enfants dépenaillés, parfois pieds nus, poussent derrière.

Ils vendent des paniers, du fil et des aiguilles et la femme dit «la bonne aventure ». Le plus souvent, ils trouvent porte close. Ils sont réputés chapardeurs.

Les enfants terribles en ont peur. Les parents les menacent de les vendre aux romanichels !

The gypsies
Sometimes gypsies pass trough the village in their dilapidated caravans. They sell baskets, tread, needles, and women tell fortunes. More often than not, they find the doors closed.

 

Jean Louis CLADE - UN PAYS ET DES HOMMES

 

Matin d'automne, jour de rentrée, jour de brouillard. Les petits campagnards quittent le nid familial pour leur première journée de classe, le cœur serré d'angoisse.

Matin d'hiver. Autour du gros poêle rond, on a suspendu les mitaines de laine qui dégagent en séchant une odeur de chien mouillé.

Matin de printemps. Tous les regards convergent vers les arbres fleuris qu'on aperçoit par les fenêtres entr'ouvertes. Que la journée paraît longue!

Matin d'été. Les récréations s'étirent, les jeux sont plus animés. Des amitiés se sont formées qui se renforcent parce que l'année s'achève.

School
Autumn morning : the wee ones leave the family nest, their thearts filled with anguish.
Winter morning : around the big round stove, wool mittens have been hung up.
Spring morning : how the day seems long !
Summer morning : playtime is longer, games are livelier.

 

Jean Louis CLADE - UN PAYS ET DES HOMMES

 

Le sol labouré, hersé, est prêt à recevoir la semence. Les sacs de blé attendent au bout du champ, sur le chariot.

Le paysan prend alors un sac de jute qu' il passe autour de son cou, pour le porter en bandoulière. Il le divise en deux parties : à l'avant, une panse ouverte où il puisera le grain; à l'arrière, une réserve. Les deux parties s'équilibrent. Quand l'avant s'allège, à force d'y puiser, d'un mouvement du bras et de l'épaule, il y fait glisser le grain de la réserve.

Des gestes ancestraux transmis de père à fils depuis des temps immémoriaux, des gestes interrompus par l'usage du semoir mécanique.

The sower
The harrowed earth is ready to receive seed.
The farmer then takes a jute sack full of grain that the passes around his neck and qtraps over his back. ancestral gestures interrupted by the use of the mechanical seed-drill.

 

Jean Louis CLADE - UN PAYS ET DES HOMMES

 

La neige recouvre le village qui est comme endormi. Pourtant, chaque maison vit la joie de Noël.

Coupé dans la forêt en cachette du garde, le sapin trône dans un coin du «poêle ». Du coton hydrophile parsème les rameaux et, aux extrémités, pendent des oranges et des mandarines enveloppées de papier doré.

Pendant la nuit, le «Petit Jésus» apporte de jolis cadeaux dans les souliers des enfants sages ; on ne parle pas encore du Père Noël. On se lève matin pour découvrir avec bonheur une dizaine de papillotes, une boîte de crayons de couleur et un vêtement nécessaire. Les enfants insupportables ont la visite du  « Père Fouettard » qui laisse un martinet dans les chaussures.

Christmas
Snow covers the village. In each home, parents decorate the Christmas tree with cotton and oranges wrapped in gold paper. The children rise early in the morning to discover small packages in their shoes, a box of colored pencils or a necessary clothing item.

 

Retour à la liste