Samedi 10 novembre 2018, dédicaces au Leclerc de Lure (70) - Du 16 au 18 novembre, participation à « Talents et Saveurs », à Micropolis, Besançon - Samedi 24 novembre, dédicaces au Super U de Salins-les-Bains (39) - Samedi 1er décembre, dédicaces au Cultura de Besançon (25) - Vendredi 7 décembre 2018 dédicaces à la librairie les Sandales d’Empédocle, à Besançon (25) - Samedi 8 décembre, dédicaces au Super U de Bans (39) - Samedi 15 décembre, dédicaces à la librairie Forum de Besançon (25) - Dimanche 16 décembre, participation à Noël Givré à Belfort (90)

Jean Louis CLADE - ÉCOLE ET INSTITUTEURS EN HAUTE-SAÔNE

ÉCOLE ET INSTITUTEURS EN HAUTE-SAÔNE

 

Éditeur : Cabédita
Prix : 23,50€
Nombre de pages : 190 pages
Année : 2001

 

Ecole et instituteurs en Haute-Saône au temps de Jules Ferry   fait suite à Mémoires des instituteurs dans le Doubs au temps de Jules Ferry. Bientôt suivront un ouvrage pour le Jura et un pour le Territoire de Belfort. Pourquoi alors ne pas avoir présenté une histoire de l'école, au cours de cette période en Franche-Comté, tout simplement?

 

Aborder le sujet département par département, n'est-ce pas prendre le risque de redites ? Sans conteste, les événements politiques de l'époque, ô combien perturbateurs, influent partout de la même manière sur les comportements. Alors pourquoi ce choix ? Le quotidien des instituteurs et des institutrices ne pouvait se contenter de généralités régionales. La réduction géographique de l'espace étudié, ramené à la division administrative du département, permet de s'attarder davantage, de village en village, sur les peines et les satisfactions de chaque individu en charge d'école. Partout s'appliquent les réformes mais, grâce à ce choix, on peut développer plus longuement l'une d'entre elles ou un aspect, réservant l'autre et d'autres détails pour un autre département. Si l'ouvrage sur le Doubs s'intéresse à l'enseignement, aux inspections, aux dérives de certains enseignants ... celui sur la Haute-Saône évoque plus largement le quotidien des Ecoles normales, des professeurs en particulier. Il privilégie l'aménagement des salles de classe, le déroulement des conférences pédagogiques, la réforme des écoles maternelles, les épidémies ...


Reste le point commun d'un quotidien au service de la noble mission : les exigences de l'Ecole normale, la laïcité, les conflits avec le clergé et les mille et un petits tracas de la classe qui, d'un village à l'autre, d'un département à l'autre, ne sont jamais tout à fait les mêmes. Mais, partout demeure l'incontournable odeur mêlée des planchers passés à l'huile de lin, de l'encre, du papier des livres et des cahiers, et le crissement de la craie sur le tableau noir et du crayon d'ardoise sur l'ardoise. Qui ne se souvient de sa salle de classe ?


Quant au lecteur qui veut approfondir le sujet, qu'il se réfère au remarquable travail réalisé en 1984 par Gilles Darfin et Guy-Jean Michel, L'Ecole en Haute-Saône de 1789 à 1914, dans le cadre de l'Association des amis des archives de Vesoul. Dans leur présentation, un volumineux dossier, les deux auteurs citent de nombreux documents.


Les ouvrages consacrés au Jura et au Territoire de Belfort déclineront d'autres thèmes et cette «quadrilogie» aura répondu à son objectif : présenter les premières années de l'école de Ferry dans sa plus grande diversité en Franche-Comté, à travers ses départements.

 

Extraits photographiques

 

Jean Louis CLADE - ÉCOLE ET INSTITUTEURS EN HAUTE-SAÔNE

Retour à la liste